mercredi 2 mai 2012

La Terre des mensonges, Anne B. Ragde

Ce livre est le premier de la trilogie des Neshov que j'ai dévoré. Je n’étais pas forcément attiré par les écrivains nordiques, puis j'ai lu Hiver de Mons Kallentoft, que j'ai bien apprécié et je me suis dit pourquoi pas...

L'histoire se passe en Norvège, dans une ferme. Ils sont trois frères : Tor qui élève des cochons, Margido qui dirige une entreprise de pompe funèbre et Erlend  qui vit au Danemark et décore des vitrines. Tor a également une fille, aujourd'hui âgée de 37 ans, Torunn qui est assistante vétérinaire. Ils se retrouvent tous à la ferme au moment où la mère se meurt. C'est à sa mort que sera révélé le terrible secret de la famille...

L'auteur nous décrit successivement et assez longuement chaque personnage, sa psychologie, sa vie jusqu'au moment où il va lui être annoncé le décès prochain de la mère.

Tor vit toujours dans la ferme de son enfance avec sa mère qui dirige toujours malgré son âge la maison, et son père dont on comprend assez vite qu'il est méprisé par les deux autres et dont la personnalité a été complètement anéanti... Il a eu une fille Torunn avec laquelle il entretient des relations depuis peu d'années et de façon très épisodique.

Mardigo est le plus étrange, il mène une vie à la fois simple et très rangé, il s'est violemment disputé avec sa mère 7 ans auparavant et n'est jamais revenu à la ferme.

Quant à Erlend, il vit à Copenhague dans un luxueux appartement avec son compagnon Krumme qui est journaliste, où il mène une vie aisée, pleine de fête, de sortie... Depuis qu'il est parti de la ferme à 18 ans, il n'y a jamais remis les pieds ayant plus ou moins été banni du fait de son homosexualité...

La mort imminente de la mère va conduire les 3 frères et la petite fille à se retrouver à la ferme. Ils ne se connaissent pas, ont des vies que tout opposent et pourtant ils vont devoir faire face à ce terrible mensonge révéler par le père un peu trop alcoolisé...
Rien ne nous prépare à ce dénouement final, je n'ai franchement rien vu arriver, l'auteur nous décrit chaque personnage, et les amenèrent se rencontrer à être confronter les uns aux autres avec leurs rancunes, leurs ressentis face ce qui s’est passé, leur propre vécu avec leur mère.

Ce livre nous montre une autre face de la Norvège de ce qu’on entend habituellement de tolérance, de bien vivre et d’un système social performant…

En relisant ce billet, je me dis que je n’arrive pas à rendre le ressenti de ce que j’ai lu, c’est pourtant un très beau roman, qui m’a beaucoup touché et ce n’est rien par rapport au 2 suivants, l’auteur fait monter progressivement les sentiments, l’attachement à ses personnages, ces 3 romans m’ont énormément touché, voir presque ému…

A suivre le billet sur la ferme des Neshov… 


J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge littératures nordiques organisé par Myiuki 





2 commentaires:

  1. Très fan de litté scandinave, j'ai aussi lu ce roman dans le cadre du challenge, et j'ai adoré du début à la fin... j'ai été bluffée par la construction et le style du roman.
    Je n'ai rien vu venir non plus pour le dénouement, quelle chute!
    Hâte de lire la suite de la trilogie.
    x

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai pris le même plaisir avec les trois romans.

      Supprimer