lundi 20 mai 2013

Barbe bleue, Amélie Nothomb



J'ai découvert Amélie Nothomb à l'adolescence avec son premier roman : Hygiène de l'assassin, j'avais beaucoup aimé ce roman original qui reprend le même style narratif que Barbe Bleue consistant en un long dialogue quasiment ininterrompue entre deux personnages principaux. 


Je sais que cette auteure a beaucoup de détracteur, je suis loin d'avoir lu tout ses romans et cela remonte a un dizaine d'année, mais je garde un bon souvenir de ces lectures sans pour autant qu'elles aient été mémorables ni fondatrices. J'abordais donc cette lecture avec une confiance certaine puisque le sujet m'attirait tout en gardant à l'esprit que mes goûts ont fortement évolué avec les années...

Saturnine est une jeune femme de 25 ans cherche une collocation, elle répond à l'annonce du richissime Don Elemirio Nibal y Milcar, aristocrate espagnol, bien que celle ci soit trop généreuse pour ne pas être suspicieuse... La rencontre des ces deux personnages est le prétexte à une réflexion sur les palettes de couleurs et l'association des couleurs aux sentiments et à des traits de caractère.

Que puis je dire de ma lecture, ça se lit vite, les réflexions ne sont pas inintéressantes, la fin est originale, mais si cela n'est pas déplaisant, j'ai un sentiment de lecture jetable, j'écris ce billet quelques heures seulement après ma lecture et il ne m'en reste pratiquement rien. Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé mais je ne vois pas l'intérêt de ce genre de roman qui se consomme comme de la nourriture de fast food : vite avalé, vite digéré, vite oublié... Je pense donc dorénavant passé mon chemin devant le Amélie Nothomb annuel.

Ce livre me permet de poursuivre mes participations aux challenges : Petit Bac dans la catégorie couleur et Défi cent page.

4 commentaires:

  1. C'est un peu ce que je reproche à l'auteure : on oublie vite ses romans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ce n'est pas un reproche anodin pour moi

      Supprimer
  2. Alex et toi avez résumé mon impression sur les derniers romans de Nothomb lus . Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai peur qu'elle se soit égarée et qu'elle soit tombée dans la facilité...

      Supprimer