vendredi 14 décembre 2012

Pas mieux, Arnaud Le Guilcher

Pas mieux, c'est la suite des aventures déjantées du héros de En moins bien. Nous l'avions laissé de retour dans son bled avec son ami Richard et le patron du bar Daruis, après la chute de la colline de Sandpiper. On retrouve tous ce petit monde 15 ans après, le soir de Noël, Emma revient avec son fils Commemoi. Bien évidemment ce retour va bouleverser la vie minable de ce looser magnifique. 

Son fils, un gothique boutonneux en pleine crise d'adolescence, l'ignore, sa femme est toujours aussi mystérieuse, et ses finances sont au plus mal avec le retour de la famille prodigue. Ses aventures, et son besoin urgent de fric, vont l'emmener jusqu'à New York dans un superbe loft, en passant par Graceland, le tout en porche cayenne à la rencontre d'individu aussi déconnecté et bizarre que lui, dans une Amérique où Sarah Palin a été élu à la présidence suite au scandale des coucheries de Barack Obama avec une certaine Lady Gaga...

Arnaud Le Guilcher réussit parfaitement cette suite avec ce héros pathétique qu'il entraîne dans un road movie où il va évidemment faire des rencontres improbables. Il nous raconte un monde plein de désillusion, complètement désenchanté avec son humour noir tout en jeu de mot qui fonctionne parfaitement. 

Les situations sont ubuesques, rien n'est crédible, il en fait trop, les dialogues sont surréalistes, et pourtant ça marche, c'est drôle et décalé. On retrouve avec plaisir cette petite bande, et on découvre avec bonheur les nouveaux arrivants. Ces personnages si peu conventionnels sont attachants, et on veut absolument découvrir ce qui va bien pouvoir encore leur tomber sur la tête. 

L'écriture d'Arnaud Le Guilchier est jouissive, hilarante bien que grossière. Je ne peux que vous conseillé de lire cette suite, quant à moi j'espère bien que l'auteur va nous permettre de retrouver une nouvelle fois les aventures de son héros... 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire