mercredi 17 avril 2013

En un monde parfait, Laura Kasischke

Jiselle, 32 ans, hôtesse de l'air, a été à maintes reprises témoin de mariage sans que cela ne soit jamais son tour, jusqu'à ce que le plus beau des commandant de bord, veuf, lui propose de l'épouser... Elle se retrouve dès lors femme au foyer,  à gérer trois enfants qui  lui sont plus qu'hostiles, et sans son pilote de mari qui est toujours parti aux quatre coin du monde. 

Dans un pays au proie à une épidémie dévastatrice, l’héroïne de Laura Kasischke, va devoir gérer la situation de la meilleure façon, dans un monde sans repère et pré-apocalyptique...

Jiselle peut parfois paraître agaçante par son immobilisme, on se demande bien pourquoi elle se marie avec ce type qu'elle connaît à peine et qui visiblement n'a que pour objectif en l'épousant : lui refiler la garde de ses enfants, malgré cela on s'attache à elle. Face aux catastrophisme ambiant et à la lente détérioration de la situation, elle fait face en douceur, avec simplicité et sans heurt. 

J'ai été happé par la lecture de ce livre toute en ironie, les premières pages commence comme une bluette sentimentale digne d'un harlequin puis Laura Kasischke distille avec efficacité la peur, l'angoisse... Ce climat de fin du monde permet à l'auteur une critique acerbe des Etats Unis qui pour changer des blockbusters, ne vont pas venir sauver le monde et permet un retour aux valeurs essentielles, loin de nos sociétés de consommation.

Je n'avais pas vraiment accroché à ma précédente lecture A moi pour toujours, et si En un monde parfait n'est pas un coup de coeur, j'ai vraiment apprécié cette lecture sans vraiment savoir réellement pourquoi : sûrement car l'héroïne m'a touché et que l'auteur sait parfaitement nous faire ressentir ce climat pré apocalyptique avec un style parfaitement maîtrisé... 




12 commentaires:

  1. Plusieurs copines blogueuses (Une Comète , Fransoaz) ont testé cette auteure et n'ont pas été attirées par sa plume. Je vais voir, un jour peut être mais sans précipitations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avais pas accroché à ma première lecture, celle ci m'a bien plu, après je ne dirais pas que c'est une lecture nécessaire non plus...

      Supprimer
  2. C'est une auteure que je n'ai pas encore lu mais que j'ai vraiment envie de découvrir, je note donc ce titre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les avis sont très partagés, mais j'ai bien aimé cette lecture et j'ai envie de continuer à découvrir laura kasischke

      Supprimer
  3. Je sais que Laura Kasischke suscite des avis partagés chez les blogueuses, mais je suis fan ! Je les ai presque tous lus, et j'ai trouvé "En un monde parfait" excellent. J'ai beaucoup aimé l'héroïne, ainsi que l'ambiance apocalyptique, qui m'a semblé particulièrement crédible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laura Kasischke ne fait pas l'unanimité mais c'est temps mieux, c'est ça la richesse de la blogosphère! Ce livre m'a vraiment donné envie de découvrir ces autres romans...

      Supprimer
  4. Du même auteur j'avais préféré la couronne verte ou rêve de garçons.

    belle soirée à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note pour mes prochaines lectures.
      Bonne journée

      Supprimer
  5. Noté depuis un moment. Y'a plus qu'à...

    RépondreSupprimer
  6. J'ai lu trois romans de cette auteure, qui m'ont laissé des impressions diverses... Je crois que celui que j'ai préféré jusqu'à présent est A suspicious river, dont j'ai trouvé le traitemnt plus subtil que dans La vie devant ses yeux ou La couronne verte. Dans ces derniers, Laura Kasischke base son intrigue sur l'opposition entre deux univers (l'un clinquant et surfait, l'autre plus profond et plus inquiètant), et cette confrontation manque parfois de finesse, selon moi.

    RépondreSupprimer
  7. Eh bien moi, j'ai largement préféré "A moi pour toujours" à celui-là, en raison surtout de l'héroïne car Jiselle est vraiment insipide, comme son histoire qui ne décolle pas...

    RépondreSupprimer